Le siège de la Banque du Liban. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.
Le siège de la Banque du Liban. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.

Face à la crise économique et face au confinement induit par l’épidémie du coronavirus COVID-19, la Banque du Liban (BDL) a demandé aux institutions financières du pays d’accorder à titre exceptionnel des prêts à taux 0 aux clients bénéficiants des lignes de crédit et incapables de rembourser leurs obligations financières arrivant à échéance aux mois de mars, avril et mai.

Il s’agirait notamment d’étendre les dates d’arrivée à échéance de prêts existants, de financer le paiement de salaires ou encore des couts d’opération de ces entreprises afin d’en faciliter la reprise, cela sans aucun frais, commission ou intérêt. Le débiteur pourra en outre payer ce prêt sur une période de 5 ans. Ce prêt serait également exclu des plafonds préexistants.

Ainsi, la Banque du Liban a publié la circulaire 547 amendant la circulaire 23 à ce sujet.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.