Le Président de la Chambre Nabih Berri a attribué les incidents entre manifestants et police du Parlement à la crainte de voir le coronavirus s’étendre au Liban, indique le quotidien Al Joumhouria.

Pour rappel, des incidents ont opposé manifestants et forces de l’ordre en charge de protéger le Palais de Ein Tineh ce samedi. Les images, diffusées sur les réseaux sociaux, avaient été largement critiquées par la population. Des images de voitures dont les pares brises ont été brisés ont été ainsi partagés de nombreuses fois. De nouveaux incidents ont eu lieu également hier entre manifestants qui réclament le départ d’une classe politique considérée comme corrompue et forces de l’ordre en charge de la protection du parlement.

Nabih Berri aurait ainsi reconnu que des membres de sa garde “auraient perdu leurs nerfs face aux provocations”.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.