La parité de la livre libanaise se retrouve désormais au-dessus du seuil des 9 000 LL/USD au marché noir, perdant encore plus de terrain ce matin, avec un taux de change à l’achat de 9 225 LL/USD et à la vente de 9 275 LL/USD sur fond de hausse des prix des carburants annoncés hier, de l’effondrement des réserves monétaires de la Banque du Liban qui finançait jusqu’à présent l’achat des produits de première nécessité et de difficultés à former un nouveau gouvernement seul capable de mener les réformes économiques jugées nécessaires par la communauté internationale pour accorder l’aide financière jugée désormais indispensable à la relance de l’économie locale.

Cette information intervient alors que les observateurs s’attendaient déjà à un tel mouvement sur la devise locale, allant même jusqu’à prédire que cet effondrement deviendrait réalité dès décembre dernier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.