De source médiatique, on indique qu’une altercation verbale aurait eu lieu entre le Courant Patriotique Libre et le mouvement Amal concernant le volet de l’électricité publique de la déclaration gouvernementale. L’altercation aurait porté sur le nom des centrales électriques à développer ou encore à reconstruire, le mouvement Amal souhaitant se limiter aux centrales de Deir el Ammar au Nord du Liban et de Zahrani au Sud Liban, laissant ainsi de côté les centrales de Selaata à construire ou de Zouk Mosbeh.

Le comité interministériel, représenté par les 12 ministres réunis au Palais Présidentiel de Baabda, a cependant achevé sa rédaction. Cette déclaration pourrait être présentée au Parlement dès ce dimanche, ont indiqué des sources proches du président de la chambre des Députés Nabih Berri.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom