La valeur de la livre libanaise s’est dégradée au marché noir ce vendredi, avec un taux de change de 8 275 LL/USD à l’achat et de 8 325 LL/USD à la vente, alors que les dissensions dans le processus de formation du prochain gouvernement se poursuivent et sur fond d’informations faisant état d’une part de la fin du programme de subvention à l’achat des produits de première nécessité et d’autre part à la confirmation, de sources étrangères, des estimations de pertes à hauteur de l’état 50 milliards pour la Banque du Liban.

Ces chiffres auraient ainsi été évoqués lors de réunions qui ont eu lieu cette semaine en France en présence du gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, largement critiqué tant localement étant accusé d’être responsable de l’échec de l’audit juricomptable des comptes de la Banque du Liban qu’à l’étranger, pour la politique qu’il a mené durant ces dernières 25 années et qui consistaient à dissimuler ces pertes avec la proclamation de profits fiduciaires largement sur-estimés.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.