Le Liban a été classé en 2019 au 106ème rang mondial et au 4ème rang régional de l’indice de la Démocratie publié par the Economist Intelligence Unit. Le score du Pays des Cèdres est de 4.36 sur 10 points.

Cet indice prend en compte 60 facteurs différents sur 5 catégories, comme le processus électoral et le pluralisme politique, les libertés civiles, le fonctionnement des autorités publiques, la participation politique ou encore la culture politique.

Pour l’heure, le Pays des Cèdres reste moins bien classé que d’autres comme Haiti ou la Bolivie.

Au niveau régional, le Maroc et la Tunisie dépasse le Liban en terme de scores.

Parmi les principaux facteurs en défaveur du Pays des Cèdres, le système confessionnel et d’autres intérêts qui nuisent à la bonne allocation des ressources ou encore à la mise en place d’une politique financière à long terme, note le rapport de The Economist. Cet état des choses aurait nuit à l’économie libanaise et amené à la crise financière, conclu le papier.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.