À l’issue d’une réunion avec le président Michel Aoun au palais présidentiel de Baabda, le coordinateur spécial des Nations unies pour le Liban, Jan Kubis, a appelé le Liban « à désigner d’urgence un Premier ministre et à accélérer au maximum le processus de formation du nouveau gouvernement de personnalités connues pour leur compétence et leur intégrité, en lesquelles le peuple a confiance. « 

Un tel gouvernement ainsi nommé pourrait alors faire appel aux partenaires internationaux du Liban.

M. Kubis a déclaré que l’ONU était prêt à soutenir «les mesures urgentes et à long terme» visant à lutter contre la corruption, à améliorer la responsabilisation et à contribuer à la croissance et à la création d’emplois, alors que le Liban est confronté à une importante crise économique.

Selon lui, les autorités à venir devaient donner la priorité aux « mesures urgentes pour maintenir la stabilité monétaire, financière et économique du pays » pendant cette période financière et économique décrite comme étant « critique ».

« L’absence continue d’action exécutive et législative ne fait qu’aggraver la crise et contribue à l’instabilité sociale », a-t-il conclu.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.