Le Tungsten Explorer, affrété par Total dans le cadre de la campagne de forages exploratoires au sein du bloc 4 de la zone maritime libanaise, se prépare à quitter le Liban. Il s’est en effet désarrimé de la zone de forage.

Pour rappel, le forage exploratoire a débuté le 27 février dernier pour la profondeur de 1 500 mètres en mer et de 1 000 mètres d’épaisseur de roche.

Les résultats préliminaires du forage ont prouvé la présence de gaz à différentes profondeurs notait le Ministre de l’énergie Raymond Ghajar, mais pas en quantité économiquement viable dans les couches géologiques pénétrées par le forage dans la région géologique bordant la côte libanaise, ce qui fait de cette région une région géologique prometteuse.

En raison de la présence de gaz dans ce forage, les éléments de base d’un système géo-pétrolier ont été confirmés dans la mer appartenant au Liban. Cependant, l’existence d’un réservoir de gaz n’a pas été vérifiée, précisait le ministre.

Les autorités libanaises comptaient sur la découverte de gaz ou de pétrole pour annoncer une bonne nouvelle à la population confrontée à une grave crise économique, en raison d’études sismiques qui s’étaient révélées optimistes.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.