Le compte Twitter de Jan Kubis
4 minutes à lire

Le coordinateur spécial de l’ONU pour le Liban Jan Kubis a publié un communiqué marquant la première année de la révolution, mouvement populaire contre la classe politique actuelle.

Depuis une année, une série de manifestations populaires ont débuté et ont rassemblé à son apogée des centaines de milliers, mais des millions de Libanais en tout de tout le pays, en infraction aux divisions et des affiliations sectaires et politiques, et où les jeunes et les femmes étaient au centre des mouvements.

Exprimant une profonde déception à l’égard des élites politiques au pouvoir et du système politique et administratif sectaire qui ont enraciné la corruption et le favoritisme, ils ont élevé la voix contre les pratiques corrompues du passé et ont exigé des réformes structurelles radicales.

Ils ont exigé justice et transparence.

Ils ont brisé de nombreux tabous en prônant une gouvernance saine et efficace, une démocratie efficace et un État civil et laïque.

Avec ce véritable soulèvement national, les Libanais ont défendu avec courage et détermination leurs aspirations et leurs droits légitimes, exigeant une vie décente pour eux-mêmes et leurs familles et un avenir meilleur pour leur pays. Dans le sillage de ce réveil national, l’engagement du peuple et sa soif de réformes et de changements structurels restent constants, même si la dynamique a diminué. Ils ont semé les graines de changements systémiques. Un an plus tard, leur lutte continue.

À cette occasion, nous saluons le peuple libanais et nous nous souvenons des martyrs et des blessés parmi les manifestants et les forces de sécurité. Néanmoins, les besoins légitimes du peuple libanais sont restés ignorés au cours d’une année terrible, au cours de laquelle une crise sociale et économique de plus en plus grave, une épidémie meurtrière, une explosion choquante, une forte détérioration de la monnaie et de l’inflation, et empêchant les déposants de mettre la main sur les déposants.

« Leur argent est dans les banques libanaises, en plus de l’effondrement de l’économie et des affaires à la lumière de la paralysie politique et de la gouvernance, et de la démission de deux gouvernements.

Tous ces facteurs ont aggravé le manque de confiance des Libanais envers leurs dirigeants et leur pays, et ont conduit à une panique généralisée, à la frustration et à une perte de perspective mêlée de colère, ce qui ouvre la porte à l’extrémisme.

Les réformes dont le Liban a besoin sont connues.

Les élites politiques au pouvoir se sont engagées à plusieurs reprises à les mettre en œuvre, sans tenir leurs promesses, ce qui consacre le statu quo et la paralysie.

Parmi les besoins urgents, il y a la protection sociale pour le nombre croissant de personnes les plus pauvres et les plus nécessiteuses au Liban, y compris les femmes et les jeunes, touchés de manière disproportionnée par ces crises dévastatrices.

La protection et le développement de la démocratie libanaise exigent que l’indépendance du pouvoir judiciaire soit plus qu’un objectif répété.

Le pays ne peut pas commencer à relever les défis fatidiques auxquels le Liban est confronté sans un gouvernement efficace, efficace et favorable aux réformes, un gouvernement doté de la capacité, de la volonté et des pouvoirs nécessaires pour mettre en œuvre les réformes de base qui sont nécessaires de toute urgence sur la base d’un plan d’action clair garantissant la mise en œuvre, et de travailler en toute transparence car il est responsable devant Le peuple…

Les amis internationaux du Liban ont aussi désespérément besoin d’un partenaire aussi engagé, fiable et crédible.

En ce jour, nous rappelons les libertés d’expression et de réunion pacifique énoncées dans la Déclaration universelle des droits de l’homme que le Liban a participé à l’élaboration.

Nous soulignons le plein appui des Nations Unies au droit de manifester pacifiquement en tant que forme de liberté de réunion et d’expression qui doit être protégée, afin de permettre aux gens d’exercer ces droits sous la protection de la loi.

L’ONU continuera d’être étroitement associée au Liban et à son peuple dans leur quête d’un avenir juste, généreux, prospère, stable et pacifique.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.