Moins d'une minute de lecture

Des chauffeurs routiers libanais sont arrivés au port de Tripoli au Nord du Liban à bord du Rimar, un ferry battant pavillon des Bahamas, après avoir été bloqué depuis début mars en Turquie. Ils étaient bloqués depuis plus de 50 jours au niveau de la frontière entre la Turquie et l’Irak.

À l’origine de l’imbroglio, les autorités irakiennes leurs avait accordé un droit de sortie du territoire alors que les autorités turques leurs refusaient le droit d’entrer dans ce pays en raison des mesures prises par Ankara.

Les 44 chauffeurs ont été testés dès leur arrivée par les équipes du Ministère de la Santé afin de déterminer s’ils sont porteurs du Coronavirus COVID-19.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français