Moins d'une minute de lecture

Un autre braconnier a été arrêté ce lundi, annoncent les Forces de Sécurité intérieure.

Ce dernier avait tué également tué une hyène dans la localité de Sad el-Bared, une espèce protégée et en voie de disparition au Liban. Désigné par ses initiales M.D né en 1988, il avait mis en circulation sur les réseaux sociaux les images de son méfait.

Convoqué par la gendarmerie, l’individu a vu son fusil de chasse être confisqué et recevoir 2 contraventions, l’une pour non respect des mesures de confinement en raison de l’épidémie liée au coronavirus COVID-19 et la deuxième pour non respect de la loi régulant la chasse au Liban. Il a été depuis référé aux autorités judiciaires compétentes.

Cette nouvelle intervient alors qu’une première affaire du genre avait déjà fait polémique, la semaine dernière sur les réseaux sociaux, avec l’arrestation d’un autre braconnier au niveau de la localité de Ras Baalbeck dans la Békaa qui avait fait l’objet de nombreuses plaintes déposées par les associations à son encontre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.