56% de la population libanaise se serait prononcée en faveur de l’instauration d’un système politique laïc selon une enquête effectuée par Arab Barometer.

72% des personnes appartenant à la communauté chrétienne et 57% des druzes se seraient ainsi prononcés en faveur de l’abolition du système politique confessionnel. Seuls 41% des chiites et 46% des sunnites seraient également en faveur d’un tel système politique.

Un bémol toutefois, 47% de l’échantillon serait également favorable à ce que la répartition des postes de la Présidence de la République, de la Présidence du Conseil des Ministres et du Présidence de la Chambre reste attribuée conformément au Pacte National de 1943. Seules 37% des personnes interrogées se seraient montrées favorables à répartition par secte de ces postes.

Plus d’un milliers de ressortissants des différentes régions libanaises auraient ainsi été interrogés entre juillet octobre afin d’exprimer leur opinion concernant le système politique local.

Par ailleurs, 67% des personnes pensent que l’explosion du port de Beyrouth serait dû à la négligence et à la corruption et 20% à un acte terroriste. 11% pensent que l’enquête en cours d’aboutira à aucun résultat et 41% estiment nécessaires une enquête menée par la communauté internationale.

16% de l’échantillon estime que la reconstruction de Beyrouth devrait être prioritaire, alors que plus de 30% soulignent que la réforme des administrations publiques et la restructuration du système financier devrait être prioritaire.

AB_Civic_Engagement_public-opinion-2019-1

lebanon-report-Public-Opinion-2019

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.