Un officier des services de renseignement de l’Armée Libanaise a été tué dans la région de Wadi Khaled, dans le Nord Liban dans la nuit de mardi à mercredi.

Selon le communiqué publié par l’Armée Libanaise, Barakat Khachfe, qui avait le grade de sergent chef a été visé par une balle alors qu’il circulait en voiture. Les assaillants qui circulaient à bord d’une moto n’ont pas été pour l’heure identifiés.

Certaines sources indiquent que ce dernier aurait pu être personnellement visé en raison de son implications dans des enquêtes sans donner plus de précisions.

Pour rappel, des sources avaient indiquées que des combattants d’Al Nosra et de Daesh tenteraient de s’infiltrer au Liban via cette région du Nord Liban.

Le 14 mars dernier, une patrouille de l’Armée Libanaise avait déjà été prise pour cible dans la région de Martaba à proximité de la frontière syrienne.

La région de Wadi Khaled – dont beaucoup d’habitants d’origine syrienne ont été naturalisés en 1994 – a constitué une base arrière aux groupes rebelles agissant dans les provinces de Homs et de Hama en Syrie au début de la guerre civile syrienne. Les organisations terroristes de Daesh et d’Al Nosra ont contrôlé une partie du territoire libanais, notamment dans la région d’Aarsal dans le caza de Baalbeck Hermel suite à une opération militaire en aout 2014.

Ils avaient alors pris en otage un certain nombre de militaires et de membres de forces de sécurité libanaises. 4 militaires avaient été rapidement exécutés par les 2 organisations.  Ces organisations visaient à utiliser cette zone pour mener une série d’attaques terroristes visant à destabiliser le Liban en créant des troubles d’ordre communautaires.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.