Alors que des informations concernant l’identification par Tracfin de 150 à 200 « banquiers occultes » de Daech se trouvant au Liban et en Turquie circulent, le Ministre de l’Intérieur Nouhad Machnouk a estimé devant une commission de l’ONU en charge de lutter contre les organisations terroristes de Daesh et d’Al Qaida que les agences de sécurité libanaises et la Banque Centrale collaborent étroitement pour lutter contre le financement d’organisations terroristes.

Le Ministre a également indiqué que le Liban a, à plusieurs reprises, réussi à conduire des opérations préventives visant à démanteler des cellules dormantes et à éliminer des groupes terroristes.

Il a également fait allusion aux accusations de l’Arabie Saoudite qui avait accusé le mouvement chiite Hezbollah d’utiliser les Banques Libanaises pour recycler de l’argent, informant cette même délégation que l’Armée Libanaises en coopération avec les forces de sécurité intérieure contrôlent les frontières libanaises.