2 minutes à lire

Les autorités libanaises annoncent que 1 080 personnes ont été testées positives. Le nombre de décès est de 9 personnes alors que le couvre-feu décidé par les autorités entre en vigueur ce lundi soir.

Cette information intervient alors que les autorités sanitaires demandent à ce que soit instauré un confinement total du Liban d’une durée de 4 semaines.

Hamad Hassan a ainsi pris acte que les mesures de quarantaine par localité ont échoué suite à l’augmentation importante ces dernières semaines

L’épidémie serait ainsi entrée dans une phase dangereuse, les capacités hospitalières étant saturées, note le ministre, qui indique que la majorité des décès, ces dernières semaines, concernerait des personnes jeunes.

Le nombre de nouveaux cas enregistré induirait une augmentation par 5, signifiant en réalité un nombre réel de nouveaux cas atteignant 10 000 personnes contaminées par semaine, beaucoup d’entre eux étant non symptomatiques.

Par ailleurs, le couvre-feu décidé hier par le ministère de l’intérieur entre ce soir en vigueur de 21 heures à 5 du matin et cela pour les 4 semaines à venir.

Le nombre de contaminations locales reste toujours important avec 1 058 cas. Le nombre de cas en provenance de l’étranger est de 22 cas.

Au total, 83 697 personnes ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban. Pour rappel, le Liban a donc franchi le seuil des 80 000 cas ce vendredi 31 octobre, montrant une accélération de la pandémie au Liban.

Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 81 317 cas locaux et de 2 280 cas en provenance de l’étranger.

Le nombre de cas actuellement actifs reprend sa hausse avec 39 160 personnes mais cependant sa progression est désormais moins élevée que le nombre de guérisons. 43 885 seraient ainsi guéries.

Le nombre d’hospitalisation est en légère hausse par rapport à hier avec 805 personnes dans les hôpitaux, repassant au-dessus du nombre de 800 cas depuis le 1er novembre. Par ailleurs, 276 personnes sont dans un état considéré comme critique, un chiffre en régression pour une fois.

9 décès ont été donc annoncés ces dernières 24 heures. Le nombre total de personnes décédées est de 652 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

1 COMMENTAIRE

  1. Guy Sabatier
    Sincèrement, je ne comprends plus rien. Les citoyens libanais crèvent de faim, soit par la crise économique, soit par la dévaluation de la livre libanaise et du pouvoir d’achat, soit par la l’augmentation des prix du panier de la ménagère, soit par les licenciements et de la réduction de leur salaire, sans pour autant parler de ce qui s’est passé au Port de Beyrouth… Ou se situe l’État dans toutes les misères de ce pauvre peuple? Aux dernières nouvelles, les chefs de clans des partis confessionnels , se chamaillent pour l’attribution des portefeuilles ministérielles afin qu’ils soient à leurs mesures. Pour finir et avec dégout, et si je dois analyser la situation du moment, le peuple libanais est devenu un légume qui végète, ou complétement déphasé de la réalité et de la vie « normale ». En attendant, tristesse envahi mon cœur.😔

Comments are closed.