Moins d'une minute de lecture

Le ministre de la santé Hamad Hassan a indiqué ce lundi que les autorités libanaises envisageraient d’instaurer d’importantes pénalités aux personnes qui violent les mesures de quarantaine. Il faisait allusion aux expatriés revenus au Liban dont certains – qui ont été contaminés par le coronavirus COVID19 – ont infecté un grand nombre de leurs compatriotes locaux, après avoir assistés à des fêtes, des mariages ou encore se sont rendues dans des établissements balnéaires.

Ces amendes pourraient ainsi aller de 600 000 LL à 5 millions de livres libanaises, note Hamad Hassan.

Il a également rappelé les consignes aux personnes revenant de l’étranger, le fait par exemple de se placer en quarantaine jusqu’à réception des résultats des tests PCR et le maintien en quarantaine au domicile pour ceux dont le test se serait révélé être positif.

Hamad Hassan a rappelé que l’amende de 50 000 LL reste valable pour les personnes ne portant pas de masques dans les lieux publics ainsi que les mesures de distanciation afin d’éviter toute extension de la maladie sur le territoire.

La fermeture de l’aéroport n’est pas sur la table, ce que confirme le Ministre des Transports Michel Najjar, ni aucune mesure de confinement total pour le moment

Pour rappel, cette information intervient alors qu’une importante hausse du nombre de personnes contaminées a lieu au Liban depuis maintenant 3 jours avec 166 cas pour seulement hier.

Précédemment, le Ministre de la Santé avait indiqué que la question de placer les expatriés libanais contaminés mais non-symptomatiques en centre de quarantaine pourrait se poser.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.