Le président du conseil de l’ordre des médecins a révélé que 1 000 médecins et chirurgiens ont quitté le Liban depuis 2019, principalement en raison de la crise économique et financière que traverse le Pays des Cèdres. Cette situation a été rendue encore plus critique avec la crise liée à l’épidémie du coronavirus.

Il s’agirait principalement de médecins spécialistes et âgés en majorité de 35 ans à 55 ans.

Selon Charaf Abou Charaf, cet exode pourrait sérieusement impacter le système sanitaire local et la formation médicale.

Par ailleurs, de nombreux infirmiers et infirmières ont déjà quitté le Liban.

Pour rappel, le Liban comptait jusqu’à 3.5 médecins pour 1 000 habitants selon une étude effectuée en 2013, lui permettant d’accéder au premier rang dans la région hormis Israël, soit environ 17 000 médecins. Ce chiffre est cependant revu désormais à la baisse.

Ces derniers sont honorés sur base d’une tarification adoptée y a plus de 20 ans, sur base d’un dollar au taux officiel, soit à 1507 LL/USD.

Début octobre, face à la crise économique et au déficit induit par le non-paiement par les autorités publiques depuis de nombreuses années des factures dûs aux hôpitaux, l’American University Hospital (AUBMC) avait déjà décidé d’ajuster à 3 900 LL/USD le prix de certains de ses services au lieu de 1 507 LL/USDL’établissement avait déjà été forcé à se séparer d’une partie de son personnel hospitalier en raison de la crise économique en juillet dernier dont beaucoup sont depuis partis à l’étranger.

Outre les hôpitaux, ces retards de paiement concernent également les médecins. L’état devrait ainsi 1.3 milliards de dollars d’arriérés au secteur médical sur base d’un taux de change à 1 507 LL/USD.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.