Près de 900 réfugiés syriens ont évacué la localité libanaise d’Aarsal ce lundi 23 juillet 2018, a annoncé la Sureté Générale,, direction la localité de Qara dans le Qalamoun syrien.

Ce départ s’ajoute aux 2 vagues précédentes de 400 réfugiés le 28 juin dernier et à celui d’un second groupe de 377 personnes le 7 juillet et intervient alors que les autorités syriennes ont pacifié de nombreuses zones après de dures combats. Un quatrième départ devait prochainement avoir lieu dans les jours à venir, a déjà indiqué le directeur général de la Sureté, le Général Abbas Ibrahim.

Selon les autorités libanaises, 3 000 réfugiés syriens présents dans la localité d’Aarsal ont indiqué vouloir retourner en Syrie, pour un nombre total de 60 000 réfugiés.

Pour rappel, cette localité a été témoin de combats entre rebelles syriens islamistes, dont Al Nosra et Daesh venus de Syrie d’une part, et l’Armée Libanaise et Forces de Sécurité Intérieure d’autre part. Une dizaine d’hommes  avaient été pris en otage le 2 août 2014. Les groupes islamistes avaient, par la suite exécuté une dizaine de militaires. L’offensive du Jouroud Aarsal menée par l’Armée Libanaise en juillet 2017 avait permis au Pays des Cèdres de chasser les derniers djihadistes de son territoire.

Le Liban héberge plus de 1.5 millions de réfugiés syriens, estiment les autorités libanaises, alors que les institutions internationales évoquent la présence de moins d’un million d’individus pour une population totale de 4 millions de personnes. Cette présence impacte fortement les infrastructures civiles libanaises considérées à bout de souffle.

Face à cette situation, les autorités libanaises ont entamé un bras-de-fer avec le HCR accusé de décourager le retour des réfugiées syriens vers les zones sures dans leur pays.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.