Le Président de la République Michel Aoun s’est réuni ce soir avec une délégation représentant les manifestants qui s’étaient rassemblés devant le palais présidentiel de Baabda, avec à sa tête Rami Olleik qui a mis le président au courant des revendications des manifestants, lui expliquant les raisons qui les ont poussés à faire ce mouvement et faisant état de la crise que subissent les Libanais, notamment la jeunesse libanaise. De son côté, le président Aoun a répondu en assurant que depuis son élection à la tête de l’Etat libanais, il a tenu à effectuer les réformes nécessaires au pays, ainsi que les avancées enregistrées au niveau du système politique et la lutte contre la corruption. « Votre douleur est la mienne, je ressens ce que vous ressentez, et je vais faire mon possible pour atténuer vos souffrances. Nous avons déjà entrepris une série de procédures afin de mettre fin à vos peines, et nous allons poursuivre notre tâche dans ce sens-là, tout en prenant compte de la structure du système libanais et les règles de ce système et ses caractéristiques ». Après avoir remercié le président de les avoir reçus, les membres de la délégation lui ont promis de partager son point de vue avec les manifestants. Après cette rencontre, les manifestants présents devant le palais présidentiel de Baabda se sont dispersés. Pour info, Rami Olleik est un avocat libanais ancien membre du Hezbollah qui a quitté ses rangs en 1996 après avoir dénoncé la corruption au sein de ce parti. Aujourd’hui c’est un activiste et professeur d’économie agricole à l’AUB.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.