Un drone du même type que celui utilisé dans l'attaque terroriste
2 minutes à lire

Dans un communiqué, le Hezbollah indique avoir retrouvé 5.5 kilogrammes d’explosifs C4 de qualité militaire dans le drone qui s’était écrasé dans la banlieue sud de Beyrouth dans la nuit de samedi à dimanche. Pour rappel, un deuxième drone a, quant-à-lui, explosé à proximité d’un centre média du mouvement chiite.

Selon ce même communiqué, cette découverte confirme que la banlieue sud de Beyrouth a fait l’objet d’une attaque par deux drones piégés de type quadrocopter DJI M 600, dimanche soir. Ces derniers peuvent emporter jusqu’à 13 kilos de charge pour une autonomie de 30 minutes de vols et une portée de 5 kilomètres.

Cette information intervient alors que le secrétaire général du Hezbollah avait pourtant affirmé dans son discours de lundi que le premier drone avait été utilisé à des fins de surveillance et était non armé, contrairement au deuxième drone qui lui comportait des explosifs.

Le mouvement chiite ainsi que les services sécuritaires officiels accusent Israël d’être à l’origine de cette tentative d’attentat d’un nouveau type au Liban.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français