Alors qu’un nouveau gouvernement devrait être formé dans les prochaines 48 heures, le Ministre d’État chargé des affaires féminines par intérim, Jean Oghassapian, a estimé dans une interview au quotidien anglophone libanais Dailystars que les associations féminines avec lesquelles il a œuvré ont trouvé positif la présence d’un homme à la tête de cette institution.

Selon ce dernier, un des obstacles à la complète égalité entre les sexes est le manque de présence d’hommes dans ce combat.

Estimant ne pas être un féministe mais un humaniste, Jean Oghassapian a indiqué qu’il croit à l’égalité complète entre personnes :

« Plutôt que d’être féministe, je m’identifie davantage comme humaniste, parce que je crois en l’égalité totale entre les personnes et en un potentiel et une capacité qui n’a rien à voir avec le fait d’être un homme ou une femme, la vie n’est pas noire ou blanche pour moi. », avant de poursuivre estimant que les problèmes de la population féminine ne sont pas lié aux femmes mais à des questions sociales.

Abordant la question de la composition du prochain cabinet gouvernement, Jean Oghassapian a révélé que son ministère reviendra à une femme, sans en préciser le nom.

Parmi les avancées auquel il a participé, le ministre sortant indique que l’amendement de la loi 522 permettant le mariage d’une femme avec son violeur l’a particulièrement marqué. Jean Oghassapian a également proposé plusieurs projets de loi dont une pénalisant le harcèlement des femmes.

Lire l’article en anglais sur le site du DailyStars

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.