Le camp de Saad Hariri soutenu par l’Occident a annoncé dimanche son refus de participer au prochain gouvernement qui sera dirigé par le Premier ministre désigné Najib Mikati, soutenu par le Hezbollah chiite libanais.

« Nous annonçons notre refus de participer à ce gouvernement, parce que nous refusons de légitimer le coup d’Etat de l’opposition », a déclare l’ex-Premier ministre Fouazd Siniora dans un communiqué publié au terme d’une réunion des députés du camp Hariri.

Le mouvement armé chiite Hezbollah, soutenu par l’Iran et la Syrie, a fait tomber le gouvernement Hariri le 12 janvier à cause du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) chargé de juger les responsables de l’assassinat de l’ex-Premier ministre, Rafic Hariri, père de Saad.

M. Siniora a annoncé par ailleurs le lancement d’une opposition démocratique et pacifique pour défendre la république et protéger la constitution.

Source: CRI