Moins d'une minute de lecture

La tente située à l’entrée de l’Hotel Le Gray a été incendiée alors que les affrontements entre Forces de Sécurité et manifestants se poursuivent au centre-ville de Beyrouth. Des activistes présents sur place indiquent qu’un manifestant aurait été blessé.

Les tensions s’étaient déjà accrues dès le début quand des groupes d’individus s’en étaient pris aux manifestants du centre-ville, provoquant l’intervention des forces anti-émeutes pour séparer les 2 groupes.

Au niveau de la Municipalité jusqu’à l’immeuble du An Nahar, à l’entrée de la place des Martyrs, aux jets de pierre des manifestants, les forces de sécurité anti-émeutes par des gaz lacrymogènes.

Au niveau du Ring Fouad Chéhab, la situation reste également tendue entre manifestants qui tentent de bloquer cet axe principal de la capitale et Forces de Sécurité assistées par l’Armée Libanaise, qui ont renforcé leur nombre à proximité du quartier de Khandak al-Ghamik. Certains habitants de ce quartier auraient tenté d’en découdre précédemment avec les manifestants en raison du refus de voir la Résistance rendre ses armes.

Par ailleurs, des manifestants de la Békaa continuent à venir au centre-ville de Beyrouth, indique une dépêche des l’ANI.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.