Le nombre des protestataires continue à gonfler au niveau des différents points de rassemblements notamment la place Riad el Solh et la Place des Martyrs, en dépit de l’adoption par le gouvernement du budget 2020, dont toute nouvelle imposition sur la population a été annulée.

À Tripoli, la chaîne Al Jazira a fait état de la présence de plus de 70 000 manifestants. 

Après la lecture de la nouvelle feuille de route du gouvernement par le Premier ministre libanais, un seul cri pouvait être entendu de tous les rassemblements, du Nord au Sud en passant par la Beqaa : le refus des solutions de dernières minutes manifestant le manque de confiance du peuple envers la classe politique corrompue. 

Poursuite de la manifestation et fermeture des écoles et des banques

Les écoles catholiques ont annoncé la poursuite de la fermeture des établissements scolaires au vu de la situation actuelle, et en même temps en signe de deuil suite au décès de l’évêque Camille Zeidan. Les écoles orthodoxes seront également fermées. Le Conservatoire national ferme également ses portes demain. 

Du côté des banques, l’Association des banques (ABL) a également annoncé que les banques seront fermées mardi sur l’ensemble du territoire libanais. 

Etat des routes

Selon la MTV, une nouvelle a circulé sur les réseaux sociaux faisant état que l’Armée Libanaise et les forces de l’ordre ont déclaré qu’à partir de minuit, ils vont ouvrir toutes les routes bloquées par les manifestants, sans pour autant empêcher les gens de manifester au niveau des grandes places où les rassemblements ont eu lieu. Cette annonce a pour le moment été mal accueillie par les manifestants qui refusent l’ouverture des routes et indiquent que les manifestations vont se poursuivre jusqu’à ce qu’il se transforme en désobéissance civile. 

Cependant, un officier haut gradé a été cité par la MTV démentant la nouvelle et déclarant que l’Armée n’est pas disposée à ouvrir les routes par la force, mais seront prêts à répondre aux appels des citoyens pour les aider à ouvrir les routes en cas de besoin. 

Les Forces de Sécurité Internes ont également démenti la nouvelle assurant qu’ils n’ouvriront aucunement les routes par la force. 

Par ailleurs, un cri de la part des associations, des hôpitaux, de la croix rouge et d’un bon nombre de citoyens malades, ont réclamé aux manifestants d’ouvrir une brèche de deux heures par jour, permettant le passage des voitures et des camions transportant l’approvisionnement en fuel, en médicaments et en vivres. 

Actualités politiques et sécuritaires

Selon Al-Jadeed, des partisans du Mouvement Amal ont agressé des manifestants devant le sérail de Bint Jbeil au Sud. 

Des manifestants, la plupart en motos, ont été vus faisant un sit-in devant la maison de Fouad Siniora, 

Depuis le centre-ville, un groupe de citoyens qui se sont déclarés représentants du mouvement civil, parmi lesquels on pouvait reconnaitre des gens de Beyrouth Madinati et le secrétaire général du Bloc National Pierre Issa, et ont lu un communiqué dans lequel ils demandent principalement un nouveau gouvernement de technocrates. 

Le Patriarche Rahi a déclaré la tenue d’un sommet spirituel chrétien pour discuter sur les dernières manifestations au Liban. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.