Liban: Ouverture de la session parlementaire consacrée à l’adoption du budget 2018

0
139

Le parlement libanais a ouvert ses portes ce mercredi, pour pouvoir adopter d’ici 2 jours, le budget 2018 présenté par le gouvernement. Le Président de la Chambre Nabih Berry s’est précédemment réuni avec le Premier Ministre Saad Hariri et le Président de la Commission parlementaire en charge des finances publiques, le député Ibrahim Kanaan dont le comité avait préalablement adopté le texte et l’avait référé à l’Assemblée.

La session parlementaire s’étalera sur ces 2 prochains jours pour étudier les 55 articles et textes législatifs divisés en 4 chapitres. Il s’agira de la plus rapide adoption d’un budget public de l’histoire moderne du Liban. En effet, les autorités publiques libanaises comptent se doter d’un nouveau budget en raison des conditions préalables posées par les pays donateurs présents lors de la conférence d’aide dite Paris IV et CEDRE qui se déroulera le 6 du mois prochain en France.

Ibrahim Kanaan a toutefois indiqué que le quitus des dernières années, condition préalable à l’adoption du budget stipulée par l’article 87 de la Constitution Libanaise, se sera pas respectée mais sera effectuée d’ici le 19 octobre 2018 en raison des retards pris par le Ministère des Finances dans son audit.

Toujours selon Ibrahim Kanaan, l’Etat est sérieux au sujet de sa lutte contre la dilapidation des fonds publics et a indiqué que les réductions budgétaires décidées sont conformes aux recommendations de la commission des finances adoptées en 2010. Il a aussi précisé qu’aucune nouvelle taxe n’est à l’ordre du jour.