Un avion de la compagnie nationale libanaise, Middle East Airlines, a du effectuer un atterrissage d’urgence en Turquie suite à une collision avec un volatile lors de la phase de décollage ce vendredi 6 juillet 2018.

Les pilotes du vol ME 266 en partance de l’aéroport international Ataturk à Istanbul ont ainsi décidé d’atterrir à nouveau à cet aéroport suite à cette collision, indique un communiqué de la compagnie aérienne. Un porte-parole de la MEA a précisé que tous les passagers sont en sécurité et que l’appareil n’a pas été endommagé en dépit de photographies du réacteur qui circulent sur les réseaux sociaux qui montrent un impact au niveau d’un des moteurs.

Cette information intervient alors qu’au Liban était apparu en 2015 une polémique sur la présence d’une décharge « temporaire » au niveau de l’aéroport international de Beyrouth et ce contrairement aux régulations internationales, les décharges étant connues pour attirer les oiseaux et ainsi menacer la sécurité aérienne. Face à cette menace, les autorités libanaises avaient « convié » des chasseurs afin de tuer les mouettes qui s’y trouvaient suite à une collision avec un avion en janvier 2017 et après que plusieurs compagnies internationales aient menacé d’interrompre leurs vols en direction de Beyrouth. Un avion d’une compagnie du Golfe avait été également légèrement endommagé après qu’un oiseau ait été avalé par ses réacteurs.

Alors que le gouvernement libanais a décidé de l’extension de la durée d’utilisation de la décharge de Costa Brava pour 5 mois supplémentaires, les ONG locales ont fait depuis appel. Une décision de justice est ainsi attendue dans les heures qui viennent.