Moins d'une minute de lecture

Le Ministre des Finances Ali Hassan Khalil a révélé que le déficit budgétaire pourrait atteindre 5.37 milliards de dollars en 2018, si les dépenses se poursuivent au rythme actuel.

Cette information intervient alors que la croissance économique pourrait atteindre 2.5% seulement, bien en deçà du taux de 4% nécessaire pour équilibrer le budget.

Le Ministre, qui s’exprimait à l’issue du conseil des ministres qui a eu lieu au Palais Présidentiel de Baabda ce lundi sous la Présidence du chef de l’état, le Général Michel Aoun, a également indiqué qu’un comité ministériel finalisera le budget 2018 avant la fin de ce mois. A l’issue de cette procédure, ce texte sera proposé au Parlement pour y être adopté avant les élections législatives du 6 mai prochain. Ali Hassan Khalil a noté que les propositions budgétaires n’incluent pour l’heure aucune nouvelle taxe.

Il devra cependant attendre les résultats d’un audit des dépenses de l’année dernière avant de pouvoir être approuvé, conformément aux mécanismes constitutionnels.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.