L’Assemblée Générale de l’ONU a condamné Israël à payer plus de 856 millions de dollars au Liban pour avoir visé de manière volontaire les installations de stockage de la centrale électrique de Jiyeh à 20 km au Sud de la capitale Beyrouth, le 6 août 2006.

Il ne s’agit cependant pas de la première fois qu’une telle résolution a été adoptée. Pour rappel, déjà en 2011, une proposition similaire avait également été adoptée par 157 voix par l’Assemblée Générale des Nations-Unis. Jusqu’à présent, l’état hébreu refuse catégoriquement de payer.

La résolution non contraignante de l’Assemblée Générale a été votée par 170 voix contre 6 et 3 absentions. Ont voté contre tout comme les dernières fois: Israël, les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, la Micronésie et les îles Marshall.

Ce bombardement avait provoqué une importante marée noire qui s’étendra jusqu’à la Turquie, mais impactant de manière durable les côtes libanaises. Près de 15000 mètres cubes de carburant s’étaient alors déversés dans la mer. Une partie essentielle de cette somme devrait ainsi indemniser le Liban notamment pour les frais de restauration du milieu marin nécessaire à lui rendre son état initial, et permettre de lutter contre toute atteinte à l’environnement causée par cette attaque.

Pour rappel, le conflit de juillet-aout 2006 avait débuté suite à l’enlèvement par le Hezbollah de 2 soldats israéliens. Cette guerre fait plus de 1200 victimes côtés libanais, la majorité étant des civils dont 30% d’enfants. 173 militaires israéliens ont été tués de leur côté. Le Liban a également subi la perte de nombreuses infrastructures, notamment routières, les forces israéliennes ayant bombardé la majorité des ponts.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

3 Commentaires

  1. Israël n’a aucun respect pour l’ONU (A qui elle doit pourtant son existence) ni pour la communauté internationale. Israël se croit toute puissante grâce à la protection des États-Unis et à l’inaction des autres pays. Tant qu’il n’y aura pas de sanctions effectives contre Israël, Israël continuera à bombarder qui elle veut, quand elle veut.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.