Moins d'une minute de lecture

L’ordre des Soeurs Maronite a indiqué ouvrir les portes de ses couvents et de ses écoles pour héberger les victimes de l’explosion du port de Beyrouth.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité ne marche que sur un ordinateur et non sur les mobiles ou tablettes. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Cet article est disponible en Français