Des dizaines de manifestants se sont rassemblés devant l’Ambassade de Suisse au Liban pour exiger le retour des fonds transférés vers la Confédération Helvétique après l’instauration unilatéral d’un contrôle des capitaux par l’Association des Banques du Liban suite au mouvement qui a débuté le 17 octobre 2019.

Les manifestants demandent à ce que les noms des personnalités politiques et financières impliquées dans le transfert de plus de 2 milliards de dollars soient rendues publics ainsi que la fin de ce qu’ils décrivent comme étant le cartel des banques.

Pour rappel, cette information intervient alors que le Liban a commencé à traverser une période de pénurie de devises étrangères à partir du mois de juillet. Ainsi, de nombreux secteurs d’activités avaient été durement impactés par l’absence de devises nécessaires à l’achat de produits ou de marchandises.

Pour rappel, le 7 février dernier, la ministre de la justice Marie-Claude Najm avait déjà demandé l’ouverture d’une enquête concernant le transfert de fonds vers les banques suisses, alors que le Président de la Chambre Nabih Berri avait déclaré que 2.3 milliards de dollars auraient été transférés par des propriétaires de 5 banques locales à l’étranger. Ces transferts ont eu lieu en dépit de la fermeture des banques libanaises puis de l’instauration d’un contrôle des capitaux sur décision de l’Association des Banques du Liban. Elle a depuis étendue cette enquête aux fonds transférés à l’étranger depuis le mois de juillet 2019.

En janvier 2020, des informations faisaient déjà état sur le transfert de 2 milliards de dollars hors le Liban entre le 17 octobre et le 31 décembre. À l’époque, la commission spéciale d’investigation de la Banque du Liban (BDL) avait déjà achevé la rédaction de son rapport et devait le transférer au procureur général de la République, le juge Ghassan Oweidat, d’ici la fin de ce mois. Cependant, les noms des personnes impliquées et notamment “des personnes exposées politiquement” n’étaient pas mentionnées, notant que la commission n’a pas exigé de noms mais seulement des données concernant les montants concernés.

Cependant, en novembre 2019, des informations faisaient état du transfert de 11 milliards de dollars à l’étranger. Le procureur général de la République, le juge Ghassan Oueidat, avait déjà officiellement demandé aux autorités suisses et à leurs homologues libanaises, des informations concernant ces transferts de fonds. 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.