D’importantes files d’attente se sont formées à Tyr et à Saïda au Sud du Liban dans la Békaa et même dans la capitale Beyrouth devant les boulangeries après l’annonce de l’arrêt de la commercialisation de pain à l’intérieur des supermarchés suite aux propos du président du syndicat des boulangers Ali Ibrahim, qui indiquait ne plus pouvoir poursuivre la distribution normale en raison de la hausse dramatique du dollar face à la livre libanaise.

Ce dernier a donc annoncé la suspension de la distribution de pain à l’extérieur des boulangeries jusqu’à ce que les autorités aient trouvé une solution à la crise actuelle.

Ces derniers indiquent devoir vendre du pain en livre libanaise à des taux fixés par le ministère de l’économie et devoir acheter de la farine aux minotiers en dollar.

L’Agence Nationale d’Information indique que certains supermarchés de la région de Baalbeck ont cessé de vendre du pain, provoquant d’importantes files d’attentes devant les boulangeries.

Face à cet afflux inattendu, les boulangeries de la région seraient également victimes de pénuries de pain et de farine.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.