Moins d'une minute de lecture

La Direction générale de l’aviation civile et la Middle East Airlines (MEA) annoncent avoir pris des mesures extraordinaires à l’aéroport international de Beyrouth afin de réduire les risques de transmission du coronavirus.

Pour rappel, la réouverture de l’aéroport international de Beyrouth est prévu le 1er juillet. Il était fermé au trafic aérien usuel depuis la nuit du 18 mars dernier.

Ainsi, dès leurs arrivées et à l’entrée de l’aéroport, les surfaces fréquemment touchées seront nettoyées et stérilisées de manière régulière. Des caméras thermiques seront installées aux entrées de l’aérogare et les personnes présentant certains symptômes seront interdits de vols. Des kits de stérilisation seront installés et les mesures de distanciation devront être observées.

Au niveau des comptoirs d’enregistrement, des surfaces vitrées ont été mises en place ainsi que des autocollants au sol afin de rappeler les distances à observer.

Les salles d’attentes verront les places limitées tout comme les places disponibles au départ.

Les autorités conseillent également les passagers au départ de recourir à l’enregistrement électronique et de limiter le nombre de bagages afin de limiter les risques. le port du masque est obligatoire tout au long du voyage jusqu’à l’arrivée. Ce masque devra être changé toutes les 4 heures. Les passagers seront invités à se laver les mains durant 20 secondes avec de l’eau et de savon avant et après les repas.

À l’embarquement, les personnes possédant un billet d’enregistrement des dernières places seront les premières à rentrer dans l’avion.

Durant le vol, les autorités libanaises rappellent la nécessité de réduire le mouvement à bord de l’avion. Les journaux, oreillers et magazines ne seront plus disponibles.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité ne marche que sur un ordinateur et non sur les mobiles ou tablettes. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Cet article est disponible en Français