Quand la Nature reprend ses droits et que cela se termine bien: Des hyènes à Ghazir dont une capturée par la police municipale pour être remise à une ONG

14

Comme Paris avec des faons qui se promènent sur le périphérique comme on a déjà pu le voir, la Nature reprend également ses droits au Liban. Ainsi, un groupe de plusieurs hyènes a été signalé dans les rues de la localité de Ghazir, à 40 kilomètres de Beyrouth, une zone urbaine, dans le Kesrouan.

Contrairement au drame de Ras Baalbeck où un braconnier a tué une hyène, espèce pourtant protégée par la loi, la Police Municipale de Ghazir a réussi à en capturer un et à le remettre à des Organisations Non Gouvernementales afin qu’ils puissent être à l’avenir libérés loin de toute menace.

Lire également

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.