Une tentative de mutinerie a éclaté dans la prison de Roumieh, au Nord de la capitale Beyrouth, hier soir, les prisonniers exigeant d’être libérés en raison des craintes de se voir être contaminé par le coronavirus COVID-19 en raison de la promiscuité parmi eux.

Pour rappel, la prison de Roumieh, dont la capacité maximale est amplement dépassée, héberge en ces murs, de nombreux terroristes membres du Fatah al Islam, Al Qaida et Daesh mais également des prisonniers de droit commun.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.