Moins d'une minute de lecture

Le commandement de l’armée libanaise a indiqué que l’aviation israélienne a violé à 19 reprises l’espace aérien libanais et notamment le Sud du Liban ces dernières 24 heures.

Ce dossier a été transmis à la Finul, précise l’armée libanaise. Pour rappel, les autorités libanaises considèrent que ces vols constituent une infraction à la résolution 1701 du conseil de sécurité de l’ONU qui avait permis de conclure un cessez-le-feu lors du conflit de juillet 2006.

Cette information intervient également à la veille du débat concernant le renouvellement du mandat de la Finul par le conseil de sécurité de l’ONU. Ainsi si Beyrouth, soutenu par la France, souhaite un renouvellement sans changement du mandat de la force multinationales, les autorités israéliennes soutenu par les États-Unis souhaite que le mandat puisse inclure des dispositions quant à la capacité de mener des perquisitions de propriétés privées côté libanais sans en avertir préalablement les autorités locales.

À New York, l’ambassadeur d’Israël aux Nations unies a fait parvenir une nouvelle lettre accusant le Hezbollah d’avoir tenté de mener une attaque le 27 juillet 2020 au niveau des fermes de Chébaa, ce qu’a réfuté le mouvement chiite.

Le diplomate accuse également l’armée libanaise d’être inefficace au niveau de la ligne bleue, le Liban d’être réticent face aux obligations que lui impose la résolution 1701 du conseil de sécurité et la Finul de n’avoir enregistré aucun progrès dans le cadre de son mandat depuis 30 ans.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français