Un camion-citerne a explosé dans la localité de Tlal au Akkar dans la nuit du samedi à dimanche, faisant au moins 20 morts et 79 blessés.

Pour le moment, nous n’avons pas d’informations précises sur l’origine de l’explosion. Selon le témoignage des parents des blessés diffusés sur les chaînes locales, un grand nombre des victimes sont des soldats de l’Armée libanaise habitant dans la région, qui étaient venus faire le plein de leurs voitures afin de pouvoir se rendre à leur travail.

« Mon frère est sergent-chef et devait se rendre dimanche à son lieu de service à Marjeyoun, au Sud Liban, il est venu faire le plein dans cet entrepôt parce qu’il ne trouvait pas d’essence dans les stations. Il souffre de graves brûlures mais son état est stable parait-il ». Telle est la déclaration d’un des parents des blessés faite au reporter de la MTV.

Les équipes de la Croix Rouge ont transporté les cadavres et les blessés dans les hôpitaux du Nord et de la capitale, notamment à l’hôpital As-Salam à Tripoli et l’hôpital Getaoui à Beyrouth, les seuls pour le moment spécialisés dans les traitements des brûlures.

Selon l’ANI, l’explosion a eu lieu lorsque le propriétaire des lieux a tiré vers le rassemblement afin de séparer les personnes présentes et dégager les lieux. Les équipes de l’Armée libanaises avaient déjà quitté les lieux. Il semblerait que cette information ne serait pas précise, selon plusieurs témoins sur place.

Selon le maire de Tlal Joseph Mansour, l’entrepôt où la déflagration a eu lieu appartient à un certain Georges Rachid, et les citernes d’essence sont la propriété d’un habitant de Wadi Khaled dénommé Ali Sobhi Faraj qui se trouve en prison depuis 4 mois. 14000 tonnes de mazout et d’essence ont été retrouvés stockés dans les lieux. Mansour a démenti les rumeurs qui disent que ces entrepôts alimentaient la contrebande de fuel vers la Syrie.

Toujours selon le maire, des manifestants s’étaient rendus durant la nuit dans cet entrepôt après y avoir découvert du fuel stocké illégalement. Après plusieurs discussions, notamment avec les services de renseignement de l’Armée, il a été décidé de distribuer l’essence aux membres de l’Armée libanaise habitant dans la région. Toujours selon lui, la plupart des personnes présentes sur les lieux n’étaient pas originaires de Tlal.

Cet incident intervient alors que le Liban plonge dans une pénurie de fuel, avec plusieurs hôpitaux menaçant de fermer leurs portes faute de diesel pour alimenter leurs générateurs alors que les pannes de courant atteignent les 22 heures par jour.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.