L’ex-ministre de l’éducation nationale et actuelle député de Saïda Bahia Hariri a contacté le Ministre de l’intérieur Mohammed Fahmi pour lui demander l’autorisation de réouvrir les marchés à l’occasion de l’Aïd el Fitr, cela en dépit des mesures actuelles de mobilisation général qui visent à lutter contre l’épidémie du coronavirus, indique ce mercredi une dépêche de l’ANI.

La député indique avoir précédemment contacté le président de l’Association des marchands de Sidon et de ses environs, Ali Sharif suite à la décision des autorités libanaises de reconfiner le Pays des Cèdres en raison d’une recrudescence des cas de contamination domestique.

Ces mesures aggravent “davantage les souffrances de ce secteur”, note la député, “en particulier pendant cette période où les institutions commerciales dépendent des dix derniers jours du mois sacré du Ramadan et de la semaine de l’Aïd Al-Fitr”, face à la crise économique que traverse le Liban.

Bahia Hariri indique que cette réouverture sera cependant conditionnée au respect des mesures de préventions.

Pour l’heure, le ministre de l’intérieur Mohammed Fahmi a indiqué qu’il fera son possible, sans donner plus de détails.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.