Moins d'une minute de lecture

Beyrouth a été dévastée par une explosion d’une ampleur inconnue jusqu’à présent pour la capitale. Le dernier bilan disponible fait état de 33 morts et de 2500 blessés, indique le Ministre de la Santé Hamad Hassan, alors que les hôpitaux de la capitale sont saturés. Les blessés sont désormais transférés jusqu’à Tripoli au Nord du Liban ou encore dans la Békaa.

Les autorités libanaises semblent pour l’heure privilégier la piste d’une explosion accidentelle de nitrates d’ammonium, indiquait le directeur de la Sûreté Générale. Il s’agirait d’une importante cargaison saisie depuis plus d’un an par les autorités et stockées dans un entrepôt du port de Beyrouth.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité ne marche que sur un ordinateur et non sur les mobiles ou tablettes. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Cet article est disponible en Français