2 minutes à lire

22 nouveaux cas de personnes infectées par le coronavirus COVID19 ont été détectés au Liban, portant le nombre total de cas à 1086 cas, indique le Ministère de la Santé. Ce dernier avait déjà annoncé hier, une forte hausse du nombre de cas, faisant craindre qu’une extension importante de la maladie au Pays des Cèdres.

59 cas seraient d’origine locale, le chiffre le plus important au Liban depuis la découverte d’un premier cas, le 21 février 2020, et 3 cas seulement d’origine étrangère. 663 personnes ont été guéries et on déplore toujours 26 décès.

Cette information intervient alors que 3 villes sont désormais isolées au Liban. Il s’agit de Magdal Aanjar dans la Békaa et de Mazboub dans le Chouf. Une nouvelle localité – Barr Elias, à l’entrée de la Békaa – a également annoncé depuis sa mise en quarantaine.

Pour l’heure également, le Ministère de la Santé a appelé à l’isolement des personnes âgées pour les protéger face à la pandémie et aux personnes asymptomatiques à se claquemurer chez elle, le temps de leurs guérisons.

Les autorités craignent une explosion du nombre de cas à la faveur de la célébration de la fête de l’Aid el Firt, indiquent certaines sources médicales qui se préparent au pire.

Hier déjà, les autorités sanitaires avaient annoncées que 63 personnes avaient été diagnostiquées comme

Plus d’hommes seraient atteints (+2% par rapport à hier). L’augmentation importante concerne également la tranche d’âge des 20 à 29 ans (plus de 3% en un seul jour).

La seule région de Beyrouth compterait 34 nouveaux cas. La région la plus touchée par la hausse serait cependant celle de la Békaa, avec 24 nouveaux cas que pour la ville de Zahlé.

Au niveau statistique, ce 22 mai

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.