Coronavirus/Liban: le cap des 8000 décès passé

49

Les autorités libanaises annoncent que 1 019 cas ont été diagnostiqués ces dernières 24 heures et 5 décès ont été dénombrés.

À noter que le Liban compte désormais plus de 8 000 décès induits par le coronavirus COVID19 depuis l’apparition de la maladie le 21 février dernier.

  1. Quels sont les chiffres du jour?

    Au total, 589 597 ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte premier cas au Liban. 

    1 019 cas ont été diagnostiquées positives en ce jour. 

    Le nombre de contaminations locales quotidien est de 1005 cas. 14 cas en provenance de l’étranger ont été diagnostiqués. 
    Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 581 802 cas locaux et de 7 795 cas en provenance de l’étranger. 

    5 décès a été donc annoncé ces dernières 24 heures. Le nombre total de personnes décédées est de 8 004 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.

    Le ratio de tests positifs augmente avec le chiffre de 8.8 %.
    449 personnes sont hospitalisées et 202 personnes étaient dans un état considéré comme critique et 47 personnes placées sous respirateur.

  2. Combien de personnes ont été vaccinées?

    3 690 personnes ont été vaccinées une première fois et 9 069 personnes ont reçu une deuxième dose. Au total, 1 350 203 personnes ont reçu une première dose et 1 106 263 personnes ont reçu les 2 doses.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.