En raison de difficultés financières et des crises- décrites comme des calamités dans un communiqué – qui se succèdent, l’American University of Beirut (AUB) annonce une réduction significative des salaires de son personnel. Aussi, l’institution pourrait annoncer la fermeture de certains programmes éducatifs et de départements.

Cette annonce intervient alors qu’une grave crise économique précédait déjà les mesures de confinement liées à l’épidémie du coronavirus. Ainsi, de nombreuses écoles, université ou encore institutions liées à l’enseignement et associations sont confrontées à de nombreuses difficultés financières, tout comme les parents, alors que la dévaluation de facto de la livre libanaise, qui a aujourd’hui à nouveau dépassé le seuil symbolique des 4 000 LL/USD, affecte durement le pouvoir d’achat de la population.

Aussi, plus de 60% de la population libanaise vivrait déjà sous le seuil de pauvreté, notent certaines études. Par ailleurs, le contrôle des capitaux unilatéralement instauré par les banques libanaises amèneraient de nombreuses entreprises au bord de la faillites en étant incapables à la fois de payer les salaires et de commander les marchandises nécessaires aux opérations commerciales.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.