Moins d'une minute de lecture

L’agence nationale d’information a indiqué qu’une pénurie d’essence est actuellement constatée dans la région du Koura, avec la fermeture de certaines stations essence ou encore le rationnement à d’autres stations essence. Ces dernières n’accepteraient ainsi que de fournir pour un maximum de 10 000 LL de carburant.

Cette information intervient alors que les distributeurs de carburant avaient accusé, cette semaine, la Banque du Liban de n’avoir pas fourni les lignes de crédit nécessaires à temps pour financer l’achat d’essence.

Les réserves monétaires de la Banque du Liban fondent actuellement, à hauteur d’un milliard de dollars par mois environ. Ainsi, le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, avait annoncé la fin du programme de subvention à l’achat des produits de première nécessité, carburants, médicaments ou encore farine, d’ici moins de 2 mois.

La banque américaine Jp Morgan avait ainsi indiqué que cet effondrement se produisait plus rapidement que prévu, probablement en raison de transferts de devises à l’étranger, note l’établissement, en dépit de la mise en place d’un contrôle informel des capitaux par l’association des Banques du Liban, faute d’un texte officiel pourtant réclamé par le Fonds Monétaire International.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.