Crise: Une pharmacie de Tarek Jadideh attaquée cet après-midi

294

Les pharmaciens ont spontanément formé leurs officines suite à une agression dont ont été victimes leurs collègues dans le quartier de Tarek Jadideh à Beyrouth après que des personnes s’en soient pris à eux en raison des pénuries de médicaments.

L’ordre des pharmaciens accuse la Banque du Liban de n’avoir toujours pas libéré les lignes de crédit nécessaires à verser pour permettre l’importation de certains médicaments essentiels sur fond de désaccord entre ministère de la santé et banque centrale au sujet du montant à financer.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն