Après avoir pourtant refusé de lui accorder son soutien, Dar el Fatwa aurait demandé, selon le quotidien An Nahar, au Premier Ministre désigné Hassan Diab, de nommer Bassam Barghot, comme prochain ministre de l’intérieur, ce qu’il refusé.

Ce vendredi, le cheikh Abdul Latif Deryan a publié un communiqué démentant cette information, l’estimant totalement erronée.

Le grand mufti de la République libanaise, le cheikh Abdul Latif Deryan, n’a pas participé à la formation du gouvernement et toutes les allégations qui lui sont attribuées concernant certains des noms proposés pour les postes de ministres au gouvernement sont faux.

Pour rappel, le rôle du Mufti de la République avait été critiqué quand Samir Khatib, candidat à la succession de Saad Hariri, après que ce dernier ait démission le 29 octobre 2019, se soit retiré faute du soutien de Dar el Fatwa.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.