Une voiture civile appartenant à un membre des FSI incendiée à Tripoli au Nord du Liban. Crédit Photo: NNA
Une voiture civile appartenant à un membre des FSI incendiée à Tripoli au Nord du Liban. Crédit Photo: NNA

Cette publication est également disponible en : Français

De nouvelles manifestations touchent ce soir le territoire libanais en raison des mesures de confinements décidées en raison de l’épidémie du coronavirus COVID19 et de la dégradation des conditions sociales et économiques induites par la crise financière que traverse le Liban.

Dans la capitale, les manifestants tentent actuellement de bloquer la route de Saïfi comme hier à l’aide de poubelles enflammées. Une tentative du même genre a également lieu du côté de la localité de Jal el Dib. Elle a été cependant contrée par le déploiement rapide de l’armée libanaise.

Au Sud de la capitale, la localité de Khaldeh a vu le trafic routier être interrompu au niveau de sa connexion routière avec celle de Choueifat.

Au Nord du Liban, à Tripoli plus exactement où ont déjà eu lieu hier d’importants incidents entre forces de sécurité et manifestants hier avec un bilan lourd, 41 blessés côté protestataires et 26 membres des FSI blessés, de nouveaux incidents ont eu lieu ce soir avec un mouvement qui a commencé à se rassembler place Abd al-Hamid Karamé, entrainant l’intervention rapide de l’armée libanaise et des FSI. Une voiture civile appartenant à un membre des Forces de sécurité intérieure qui était garée dans une rue latérale adjacente au bâtiment du Sérail de la ville a été incendiée.

D’autres manifestations ont actuellement lieu au niveau des localités d’Aramoun et de Bashamoun

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.