Des banques étrangères auraient décider de refuser toute transaction financière avec le Liban, indique le quotidien Al Akhbar.

Selon le journal arabophone, il s’agirait notamment de la banque suédoise HandelsBanken, présente également au Danemark, en Finlande, aux Pays-Bas, en Norvège et en Grande-Bretagne. D’autres banques pourraient décider de faire de même à partir de juillet prochain, indique le quotidien, en raison de législation anti-blanchiment. Al Akhbar indique que ses sources affirment que d’autres pays européens pourraient également adopter de telles mesures.

Des banques étrangères ont également restreint leurs transactions avec leurs correspondantes libanaises en raison de montants déposés qui ne suffiraient pas à couvrir les transactions financières menées depuis le Liban. Quant à celles ne possédant pas de banque correspondante étrangère, les transactions seraient devenues impossibles.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.