Une quarantaine de membres du Parti Sabaa ont envahi le Parlement Libanais, ce vendredi 11 octobre, pour manifester contre la corruption et la détérioration des conditions économiques qui ravagent le Pays. Ils ont été également aperçu dans l’hémicycle même de la représentation nationale comme on peut le voir dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

Des unités anti émeutes et des membres des forces de sécurité ont été amenés en renfort de la garde en charge de la protection du Parlement. Ils y ont procédé à l’arrestation de plusieurs personnes.

D’autres sources indiquent que les manifestants ont reçu l’autorisation d’entrer dans l’immeuble qui héberge le Parlement Libanais avant d’être arrêté par les forces en charge de la sécurité de l’édifice.

Les manifestants indiquent exercer par cette action leur liberté d’expression, demandant des élections législatives anticipées et la constitution d’un nouveau gouvernement, accusant par ailleurs une mafia sectaire de contrôler le Liban,.

Ce coup d’éclat fait parti d’une première phase que souhaitent lancer le parti Sabaa, qui a appelé à la résistance civile.

Une autre manifestation s’est déroulée, quant à elle, devant le ministère des télécommunications, demandant que les factures téléphoniques soient désormais libellées en Livre Libanaise au lieu du dollar américain.

Pour rappel, le Liban vit dans une crainte de la dévaluation de la Livre Libanaise, en raison de la raréfaction du dollar. Ainsi, les stations essence, les importateurs de blé, les minotiers ou encore les importateurs de médicaments ont mis en garde contre la pénurie de dollar américain sur le marché en dépit de la publication par la Banque du Liban (BDL) de la circulaire 530 leur réservant un mécanisme spécifique, les obligeant à recourir aux services de changeurs à un taux plus élevé, certains évoquant jusqu’à 1800 LL/USD au lieu du taux officiel de 1507 LL/USD.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.