Moins d'une minute de lecture

Au 63ème jour de manifestations, de nombreuses personnes se sont rassemblées devant les ministères et les institutions publiques exigeant la fin des quotas d’attribution des postes par communauté religieuse.

Il s’agit notamment du cas devant le Bureau central d’inspection, de la Cour des comptes et de le Bureau de la fonction publique. Ils réclament par ailleurs la transparence dans l’emploi public et la poursuite des fonctionnaires corrompus.

Pour rappel, la répartition des emplois publics se fait par quota communautaire et non sur la base de la compétence. Ainsi, ce système a favorisé un clientélisme, de nombreuses personnes étant principalement affiliées à des partis politiques aux affaires. La nomination de hauts fonctionnaires également fait souvent l’objet de bras-de-fer entre partis polices, aboutissant à la paralysie d’institutions pourtant essentielles.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.