« Honneur, Sacrifice, Loyauté ». C’est à ceux qui affichent cette devise que nous vouons déférence aujourd’hui, 1er août, fête de l’Armée libanaise. Les militaires célèbrent pour la deuxième fois leur fête sans leur Commandant en chef, puisqu’il est utile de rappeler que le Président de la République du Liban de par la Constitution, est le Commandant en chef des Forces armées libanaises.

En raison de la vacance présidentielle, pour la deuxième année consécutive, les élèves officiers ne se verront pas remettre leurs diplômes comme il est d’usage par le président de la République.  Une petite cérémonie aura lieu pour ces élèves officiers, qui recevront leur diplôme de la main du chef de l’Ecole militaire.

Aujourd’hui sur Libnanews, l’Armée est à l’honneur avec une petite visite chez les Commandos de la Marine- Navy Seals, plus connus sous le nom de Maghawir el Baher. Ce régiment fait partie des unités d’élite de la Marine Libanaise. Fondé en 1997 avec l’aide des Navy Seals américains et de la Marine Royale anglaise, il jouit depuis 2001 de son indépendance administrative.

Les missions principales des Commandos Marine libanais sont la défense des eaux territoriales, en contrant toute embarcation ennemie, menant des raids sous l’eau, et en menant des opérations conjointes avec les forces maritimes, terrestres et aériennes, pour la lutte contre le terrorisme. En outre, le régiment est également chargé de maintenir la sécurité interne et d’effectuer des missions de recherches et sauvetages.

Basés à Aamchit, les militaires de ce régiment sont vêtus principalement d’un uniforme noir ou bien du traditionnel uniforme woodland américain. Depuis 2007, ils adoptent l’uniforme ARPAT à camouflage bicolore numérique, adapté à tous les types de terrain. Pour s’enrôler au sein de ce régiment, les militaires doivent passer par l’Ecole des Forces Spéciales. A l’issue de leurs études, les diplômés rejoignent leurs unités, après des entrainements spéciaux de trois mois pouvant parfois atteindre 20 heures  d’entraînements rudes et difficiles à supporter. Seuls 50% des enrôlés parviennent à tenir jusqu’au bout et acquérir leur diplôme de commandos.

Feu Michael Hajj, président de l'Association Ansar el Watan
Feu Michael Hajj, président de l’Association Ansar el Watan

Les photos ci-dessous ont été prises par Marie-Josée Rizkallah© lors d’une visite organisée par l’association Ansar el Watan, versée dans le volontariat pour être aux côtés de l’Armée libanaise et contribuer à rapprocher les liens entre l’Armée et le peuple. Nous tenons cependant aussi à rendre hommage à son président, feu Michael Hajj, décédé le 13 juillet 2015, à l’occasion de cette fête de l’Armée qu’il a tant aimée.

Article précédentC’est si bon…
Article suivantLancement de l’application LAF Hero pour les 70 ans de l’Armée Libanaise
Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/

Comments are closed.