Moins d'une minute de lecture

Le Ministre de l’industrie Imad Hoballah a indiqué que 300 à 600 millions de dollars seront mis à disposition par la Banque du Liban (BDL) pour financer l’achat de matières premières nécessaires aux industriels libanais gravement affectés par les mesures de contrôle des capitaux imposées par l’Association des Banques du Liban (ABL).

Ces propos ont été tenus depuis le perron du Palais Présidentiel de Baabda ce mardi.

100 millions de dollars seraient ainsi rendus immédiatement disponibles, indique le Ministre qui précise que cet argent n’est pas un cadeau mais représente les fonds gelés par les banques libanaises et qu’il s’agit de libérer via la Banque du Liban.

Le montant total des industriels serait même estimé aux alentours de 3 milliards de dollars annuellement afin de faire fonctionner les industries libanaises, une chose qu’il qualifie de nécessaire face à la crise.

“Si les usines s’arrêtent, la dépendance envers les importations augmentent, les importations augmentent, la contrebande augmente, le chômage augmentent et la pauvreté augmente,” met en garde Imad Hoballah qui souligne également la nécessité d’activer le secteur industriel avec la possibilité d’acquérir plus rapidement des licences et de faciliter les procédures administratives.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.